Notre histoire

damiani_photo1Enrico Damiani, éditeur à Milan dans les années quarante, publie des livres qui de par leur imagination, soin, élégance, attention philologique, s’imposent à l’attention internationale de l’après-guerre.

 

Enrico Damiani naît à Bergame le 4 février 1902, et dans cette ville, il fait ses études classiques. Il est ensuite Officier de Cavalerie dans le bataillon Nizza Monferrato, puis journaliste et critique de théâtre pour  «L’Ambrosiano» et «La Libertà» à Milan où il devient membre du CLN (Comité de Libération Nationale) et apporte sa contribution à la Résistance. Il réalise en même temps le projet de devenir éditeur de livres d’art, aux sujets et textes non alignés, mais au goût international et subversif.

 

Entre 1943 et 1946, il publie un nombre considérable de volumes précieux.  Parmi ceux-ci “Voyage sentimental” de Lorenzo Sterne, illustré par De Pisis, Poésies de Verlaine en langue originale, les Dessins de Giovanni Carnovali dit il Piccio, les Dessins de Gemito, le Dessin italien contemporain au soin de Raffaele Carrieri.

 

Les critiques des livres sont positives. On loue les reproductions lithographiques parfaites, la netteté du signe, le glaçage du papier, le texte imprimé sur papier de luxe à caractère d’aristocratie nette et claire et encore l’esprit d’amour et la perfection des procédés techniques.

 

L’archive Damiani permet de reparcourir le processus qui l’a conduit à des publications de qualité exceptionnelle et de reconstruire dans la situation particulièrement difficile de l’époque, l’extraordinaire climat culturel du Milan de ce temps ; elle comprend de la documentation à caractère littéraire et rédactionnel, des correspondances avec les auteurs et les illustrateurs, des manuscrits, des ébauches, des jugements de lecture, des contrats, des catalogues, des revues de presse, du matériel technique comme les matrices typographiques, du matériel iconographique.
Lettres autographiées d’auteurs et collaborateurs constituent le témoignage du programme culturel de la maison d’édition, bien vivant, bien qu’opérant dans les conditions belliqueuses où se trouve le pays entre bombardements et difficultés économiques.

 

Nous donnons ci-après les données du colophon de quelques volumes:

 

R. Carrieri, Le Dessin Italien Contemporain,  2’ volume de la collection ‘Les dessinateurs italiens’, dirigée  par Ugo Galetti. Edition de 1000 exemplaires numérotés, dont 700 en langue italienne et 300 en langue française, avec soixante-dix tableaux en lithographie de Rosso, Modigliani, Boccioni, Carrà, De Chirico, Marussig, Sironi, Casorati, Campigli, Marini, Garbari, De Pisis, Scipione, Morandi et Manzù. Prix L. 2.000.

Verlaine, “Poésies” recueil de poésie de poésies, en texte original, avec dix aquarelles de  Filippo De Pisis. Edition composée à la main et imprimée sur papier Sanseverina dans le format 18×27. 600 exemplaires numérotés de 1 à 600 ; 10 exemplaires, chacun avec aquarelle originale, marqués des chiffres romains de I à X ; 2 exemplaires, chacun avec une aquarelle d’essai, marqués par les lettres A et B. Prix de l’édition normale L. 2.500.

 

“Amphitrion” de Molière, en texte original, avec onze monotypes en couleurs de Emanuele Luzzati. Edition de 330 exemplaires, composée à la main et imprimée sur papier artisanal de la Papeterie Miliani di Fabriano, ainsi subdivisée : 319 copies numérotées de 1 à 319 ; 11 marquées des chiffres romains de I à XI, chacune avec un original des illustrations ; format 18×27.

 

“Le Misanthrope” de Molière, en langue originale, avec dix monotypes en couleurs de Emanuele Luzzati. Edition de 330 exemplaires numérotés, composée à la main et imprimée sur papier artisanal de Fabriano.

 

Beaumarchais : Le Mariage De Figaro, texte original, au soin de Carlo Cordiè, avec dix illustrations à l’aquarelle de Renato Vernizzi. Edition de 500 exemplaires, composée à la main et imprimée sur papier de Fabriano : 490 exemplaires numérotés de 1 à 490 ; 10 numérotés de I à X, chacun avec une aquarelle originale signée de l’auteur ; format 18×27.

 

La Vie d’Arlequin, avec diverses impressions d’époque reproduites en lithographie et trois illustrations en couleurs que l’on doit aux peintres De Pisis, Tomea et Luzzati. L’édition originale – composée à la main et imprimée sur papier artisanal de la Papeterie Miliani di Fabriano – comprend 300 exemplaires, dont : 297 numérotés de I à 297 et 3 marqués des lettres A, B et C, chacun avec un original des illustrations, signé par l’auteur.

 

La Vie de Pantaléon, avec illustrations en couleurs. Edition de 300 exemplaires numérotés, composée à la main et imprimée sur papier artisanal de la Papeterie Miliani di Fabriano.”